Comment écrire en peu de mots sur quelque chose qui n'est fait que d'images, de sons et de sensations : le Théâtre !
A la fin de l'année 74 un groupe de copains passionnés de théâtre rencontre un soir un certain Monsieur Duperray qui leur confiait ses premiers manuscrits pour faire un travail sur Arsène Lupin de Maurice Leblanc.
Après bien des discussions et pas mal d’improvisations « Arsène lupinade » est né et avec ce premier spectacle la troupe « Tapepastroisfois ».
Pour répéter son second spectacle la MJC des tilleuls les accueille et ce sera « le Journal » une mise en théâtre d’un quotidien ligérien.
Ensuite viendra «Arsine Obernai » ou la mise en bière d’une chanteuse et alors s’affine la technique d’improvisation.
Finie l’écriture ! La troupe joue les auteurs contemporains : Dubillard, Bourdet, Ribes etc.
Bien sûr depuis 1974 certains acteurs sont partis d’autres sont arrivés et d’autres s’ils sont restés ont vieilli (mais ça ne se voit (presque) pas).
Mais les principes demeurent.
Au-delà des anecdotes nombreuses qui jalonnent la vie d'un groupe existant depuis 40 ans, le TAPEPATROIFOIS se distingue par sa méthode de travail : là, pas de metteur en scène, pas d'acteur principal, mais des pièces conçues et réalisées par et pour la totalité du groupe avec des amateurs qui prennent leur temps pour travailler.

Vous pouvez nous rencontrer les lundi soirs en répétitions à la M.J.C.
Le groupe est ouvert à toutes formes d'enseignements extérieurs : expression du corps, masque, maquillage, éclairage, voix, improvisations, chant, mime, cirque... Les échanges sur la manière de travailler avec d'autres groupes ou comédiens font partie intégrante de leur ligne de travail.

Cette saison, nous nous composons de dix comédiens amateurs éclairés, d'un metteur en scène qui fourmille d'idées malgré son grand âge et d'un technicien (éclairagiste/décorateur/ingénieur du son/dame pipi et éventuellement donneur de baffe aux effrontés qui écriraient des bêtises à son sujet...).

Le TAPEPAS, dans le désordre chronologique :

"Métallos et Dégraisseurs", de Patrick Grégoire (toujours on the road) depuis octobre 2014

"Clabaudage au Village", d'après "Le Ravissement d'Adèle de Rémi De Vos 2012-2014

"Ruptures et autres anicroches", d'après "Théâtre Sans Animaux" de Jean-Michel Ribes 2009-2012